poirebellehelene

... au caramel poivré

mercredi, août 02, 2006

boul'mich

Il fut un temps où le Boulevard Saint Michel s'appelait le "boul'mich". C'était avant Mai 1968. Les étudiants étaient alors très sérieux. On descendait ou on remontait le "mich", mais toujours du bon côté. Quand on disait: "j'ai vu untel, il remontait le boul'mich du côté des cocus", c'était de mauvais augure, ce "untel" allait mal, pour sûr.
Le boul'mich était, on le voit, toujours en mouvement, c'était un lieu de passage, on n'y stationnait pas. Il n'y avait d'ailleurs pas matière à stationner ou à faire du lèche vitrine. Je me souviens toutefois qu'en haut, on pouvait regarder les vitrines de Salamander, mais les chaussures y étaient si chères...
Le boul'mich était à lui seul le Quartier Latin; ses arbres étaient bien rangés, aucun n'avait brûlé ou péri. En haut, le metro Luxembourg sans escalators, mais avec son jardin et sa chaisière. Il était possible d'aller s'y asseoir. Bien sûr, on aurait pu remonter aux sources, jusqu'à Port-Royal et au Bullier, mais en général, on prenait la direction de la Seine. La rue Gay Lussac à droite, puis le Maheu et le Capoulade se faisant face à l'angle de la rue du Pantheon, face au café du Luxembourg.
On se posait, d'aventure, Place de la Sorbonne, par exemple pour prendre un café dans un café, en attendant Godot (c'était toujours un café, je n'aimais pas ça, mais au café, on doit prendre un café, pas un ballon de limonade). C'était un lieu de rendez-vous. On pouvait aussi s'engouffrer dans la rue Champollion où l'on passait "Helzapoppin".
La Source n'était pas encore un fast-food. Moi, je laissais la rue des Ecoles à droite, et je bifurquais en principe à gauche, vers la rue de l'Ecole de Médecine, l'Ancienne Fac et en face, l'Ecole Pratique. On y entendait parfois des cris d'animaux (de laboratoire?). Au passage, une patissserie Viennoise où je n'ai jamais rien acheté. Peut-être n'étais-je pas encore gourmande????
Mais on pouvait aussi continuer à descendre le Boulevard, croiser le Boulevard Saint Germain, son compère, laissant à gauche le bel immeuble du Crédit Lyonnais, à droite, des ruines intrigantes, et rejoindre la Seine, devant la Fontaine Saint Michel.
Savez vous que le boulevard Saint Michel a failli être prolongé jusqu'à la mer?
Radio Nostalgie vous souhaite le bonsoir...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home