poirebellehelene

... au caramel poivré

lundi, septembre 10, 2007

ô poire, suspends ton vol....

La question n’est pas : « qu’est-ce que l’être », mais « comment être ? »
Etre, c’est d’abord naître, puis se connaître, puis envisager sa mort.
Cela demande l’intégration du temps, et l’apprentissage des sens.

Etre, exister, être conscient, c’est consommer du temps.
Consommer du temps, mais pas seulement, il faut conjuguer ce temps avec l’espace.
Si le temps passe, se contente de passer, je n’existe pas.
Il faut pour exister : le temps stimulé par les sens
La sensation donne son sens au temps.
L’espace, c’est les sens : le sens, c’est bien une direction.
L’espace, c’est ce que j’entends, ce que je vois, ce que je touche.
Je n’existe que si, dans le temps, je vois ou j’entends, ou je ressens quelque chose …
Et la sensation influe sur le temps : le bonheur ralentit le temps, la douleur l’étire.

Le corps est le lit ses sensations, les sensations sont l’illusion du corps.
L’esprit, ou l’âme est le lit du temps, le temps est l’illusion de l’esprit.
Quelle tentation de croire à l’immortalité de l’âme puisque le temps continue après la mort…
Le sexe permet l’illusion de l’immortalité du corps par la reproduction.

1 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home