poirebellehelene

... au caramel poivré

dimanche, juin 15, 2008

Commencement

S’interroger sur le Commencement, quelle chose étrange…
Et pourtant le Commencement fut et reste un sujet qui préoccupa les philosophes pendant des siècles. Comme c’est étrange !
Où, quand et comment commencer, ce n’est plus le commencement, c’est l’attente : c’est du Beckett, et Godot, il ne vient jamais : rien jamais ne commence !
L’un a dit, « je pense donc je suis », donc on peut commencer…c’est déjà un progrès !
Un autre a dit : « le commencement, c’est l’action » : là, ça me plait
Car si le Commencement reste à définir, c’est un feu follet, on ne l’attrapera jamais, on courra toujours après une ligne de départ mouvante.
En fait, pour commencer il faut se jeter à l’eau et nager.
Pour trouver le Commencement, il faut forcément être déjà parti et pouvoir regarder en arrière d’où l’on a commencé.
Et puis en fait, le problème n’est pas tellement de commencer : en général quelqu’un vous pousse plus ou moins traîtreusement, et vous vous retrouvez en train de ramer sans savoir comment vous en êtes arrivé là.

En fait, le vrai problème, c’est surtout la fin : apprendre à s’arrêter, ça me parait beaucoup plus utile…

Poirebellehelene se branche philo… court circuit !
Poirebellehelene, tu commences mal: retourne donc à tes oies...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home