poirebellehelene

... au caramel poivré

dimanche, février 04, 2007

Qu'est-ce qu'un Paladin?



Les Paladins sillonnent ma banlieue. Bus propre et climatisé de l’Agglomération des hauts de Bièvre, plus souvent vides que pleins, je les observe ceinturer les RER, monter à l’assaut des reliefs.

Paladin… le Palais d’Aladin ? non, Paladin…« paladinzantiques »… « qui précédaient la mort des Paladins antiques »… oui, je me souviens : Alfred aime le son du cor le soir au fond des bois.

Mais me voici bien loin de mon bus de banlieue… tiens, sur sa carrosserie, la silhouette d’un cavalier en plein galop : c’est bien lui, il mange du fourrage et lâche du crottin. Non, pas « le p’tit ch’val dans le mauvais temps… » lui, sa vitesse prévue est celle d’un cheval au galop.

Remontons à l’époque romaine, les Paladins étaient un contingent de cavaliers d’élite de la garde prétorienne, logés près du portique de la Schola Palatinae, à Rome, d’ou le nom de « Paladin », désignant par la suite, les chevaliers d’élite de la garde personnelle de Charlemagne. Nous sommes encore bien loin de mon bus de banlieue…

Enchaînons sur le Moyen Age, le Paladin est devenu un guerrier aux pouvoirs magiques, essence de la perfectibilité et de la vertu, qui cherche des actions d’éclat et les aventures héroïques pour manifester sa bravoure. Il est le bouclier de l’éthique et le bras de la justice…

Là, on se rapproche de mon bus : Il tire ses Pouvoirs de la Communauté des Hauts de Bièvre à laquelle il a prêté allégeance. Souvent vide, on pourrait le prendre pour un Chevalier errant. Mais non, fidèle à sa parole, il ne se détourne jamais de son chemin et passe à l’heure prévue. Gardien de l’harmonie de la région, il protège et défend la nature grâce à son pot catalytique. Fidèle à son idéal chevaleresque, il est courtois envers toutes les personnes qu’il rencontre. Meneur naturel de groupes, et il apprécie parait-il particulièrement les gens qui n’ont rien à se reprocher : en semaine, il achemine les jeunes vers les collèges et les lycées, le dimanche, bucolique, il sillonne les espaces de loisirs et les parcs. En prêtant l’oreille, vous y entendrez le chant de la Bièvre…

3 Comments:

  • At 21:19, Anonymous Mangeclous said…

    Et sait-il se battre contre les bandits de grand chemin ?

     
  • At 21:36, Blogger poirebellehelene said…

    Avec Sego et Sarko, c'est une espèce en voie de disparition...

     
  • At 21:35, Anonymous Pierre said…

    Votre article est très intéressant, en complément il y a une vidéo fraîchement arrivé sur Internet mêlant actions et aventures sur un reportage des forces spéciales ici -> http://tv.boutick.com/videos.php?id=vid8

     

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home