poirebellehelene

... au caramel poivré

samedi, décembre 16, 2006

Ballade "Au Point"

Au commencement fut le Point,
Il s’ennuya, tournait en rond,
Il en devenait tout brownien,
Il lui fallait des compagnons.
Dieu fut sensible à sa douleur :
Créa la Courbe, quel bonheur !


C’était le Paradis, la Nature Dansait…


Mais l’Homme, oh qu’il fut maladroit!
De la courbe aussi se lassa.
Ignorant son bonheur, il osa
Dans sa folie voler deux points
Suffisants pour faire une droite :
Sont nécessaires deux au moins


C’était le Paradis, l ‘Homme en fut chassé…


Enfin naquit Euclide, le fourbe,
Prit la droite, brava la nature..
Affront aux naturelles courbes,
Nous inventa les parallèles….
Se rencontrer jamais ne purent
En leur solitude éternelle


Et prospéra la Géométrie, cette Imposture


Fini le Paradis où dansent les rivières,
Les planètes y sont rondes, tout comme notre Terre.
La Droite est dans la ronde, instaure la Rupture
C’est la fin des rondeurs, voici la Quadrature


Les Arts sont le sanctuaire des courbes de ce monde.

3 Comments:

  • At 23:26, Anonymous Mangeclous said…

    Conversation habituelle d'un dimanche soir non moins habituel.
    - t'as vu le dernier poirebellehelene ? Il est pas mal !
    - Ah oui, il parle de quoi ?
    - euh, je sais plus, mais il est pas mal.
    -il date de quand ?
    - de ce week-end. C'est pas dans celui-là qu'il y a le jeté d'assiette ? Ah non je confonds...
    - oui balaise la poire, mais ou va-t-elle chercher tout ça ?

     
  • At 16:26, Anonymous La grande Loulou said…

    Vraiment superbe. Justement, je cherchais l'origine du point, des parallèles etc.. depuis longtemps. Je garde le billet en réserve.

     
  • At 21:32, Blogger poirebellehelene said…

    hourrah et bravo pour la télé par la fenêtre!!
    honte à moi, je n'avais jamais entendu parler du pays chtimi, je ne savais même pas qu'il existait, je vais m'y intéresser...
    enfin, en ce qui concerne les fesses des oiseaux, assurément ils n'en ont pas! quelle est la raison d'être des fesses: s'asseoir, et recevoir des fessées ou être caressées.
    je n'ai jamais vu un oiseau assis, même pour dormir, ils restent debout et s'enfoncent sur leurs pattes, et on n'a jamais vu un oiseau s'asseoir devant une télé pour regarder "qui veut gagner des millions de graines".
    quant aux fessées et aux caresses, les oiseaux n'ont pas plus de mains que de dents...

     

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home