poirebellehelene

... au caramel poivré

mercredi, mars 21, 2007

Lyon: à l'abordage!





Mille sabords, le roulis de ce TGV me donne le mal de mer..
Le temps passe. On passe le temps : échange de bons procédés. Encore quelques tours de passe-passe, et je serai à Lyon.

Trognons, trop bouchons, les lyonnais, ne piquent pas, ne mordent pas, vous donnent le bonjour, le chemin, l’heure, vous font payer le reste… Pas très chaleureux de bon matin quand il pleut.. normaux, quoi ! Pourtant, ils voient la vie en rose, ils badigeonnent tout à la praline rose….

Commençons par le bouchon lyonnais, tellement connu qu’on le met à toutes les sauces, on en mangerait : je me suis laissé dire que c’était la spécialité de Lyon et qu’on allait sûrement nous en servir. J’ai avisé le naïf que si par mégarde il trouvait un bouchon dans son assiette, il le mette résolument de côté, afin d’éviter un embouteillage et une fin de séjour pénible.

Les vrais bouchons, je les ai vus, car j’ai été rendre visite au Patrimoine de l’Humanité, le Quartier Saint Jean. J’ai flâné dans les ruelles bouchonnées et j’ai pu admirer la variété des menus lyonnais :
Salade lyonnaise
Saucisson chaud lyonnais
Quenelles lyonnaises
Andouillette lyonnaise
Tripes lyonnaises..
On peut aussi se laisser aller au Boudin à la pomme (néanmoins lyonnais)
Si problème avec la cochonnaille, j’ai cru comprendre qu’on pouvait se replier sur Villeurbanne.
Pour commencer ou finir le repas: la Cervelle de Canut : fromage blanc, herbes, huile d’olive

J’ai vu le Rhône : l’eau est verte, il n’y a pas de bateaux, il ne sert donc pas à grand’chose sinon à prêter ses berges aux joggers, et à étirer des quais à n’en plus finir. Le long des quais, des tas d’immeubles, bien rangés, se serrent les coudes, roses, beiges, ocres, oranges ou blancs, avec des tas de petites fenêtres. C’est très joli.
Le Quartier Saint Jean, aussi, des tas d’escaliers, des tas de traboules qui sont la réplique exacte des photos vues sur Internet. Les couleurs sont également à l’identique. Pas de surprise. Bravo.
Vraiment, j’ai aimé Lyon (et en plus, c’est vrai)

Pour finir, un note d’humour lyonnais : sur une façade « ONLY LYON », suivi d’un petit lion rouge qui tourne les talons… ce fut mon programme.

4 Comments:

  • At 15:01, Anonymous Udd said…

    Après avoir conquis une quantité incommensurable de Poitevins, de baigneurs en Bièvre, tu t'attaques aux Lyonnais ?

    Quelle campagne publicitaire ! Vive la campagne (lyonnaise) !

     
  • At 18:16, Blogger poirebellehelene said…

    après mon tour de France, je m'attaquerai à l'Europe, puis aux autres Continents... et il y a encore sûrement beaucoup d'autres planètes à découvrir...

     
  • At 17:41, Anonymous Anonyme said…

    Quelle originalité dans les commentaires?... du grand art. A croire que tu ne sait pas quoi foutre de ta vie (sans doute de riche merdeuse...)

     
  • At 21:18, Blogger Pontiac said…

    J'espère que tu as apprécié notre magnifique cité lugdunienne. Si t'as des questions, pose-les moi ; je connais bien ma ville.

     

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home