poirebellehelene

... au caramel poivré

lundi, juin 11, 2007

Marbella


Atterrissons à Malaga,
Suivons la fête à Marbella.
Arpentons la ville « antica »
Vers la place Altamirana.
Ruelles, fontaines, placettes,
On peut y manger des crevettes,
anchois, marescos, espadon..
Du Rosé, nous nous régalons…
Demain, place des orangers,
Churros au petit déjeuner !

Elle est fin prête, marions là,
En robe blanche à falbalas..
Sous le voile, quel beau chignon !
L’accroche-cœur est si mignon..
Allons à la bénédiction,
Brisons le verre, que d’émotion,
Pleurons les absents, mais chantons,
Et ce soir, tous nous danserons !
On se connaît, se reconnaît
Copine, cousine, à Tanger,
Ou bien était-ce à Mogador ?
Décolletés, colliers en or,
Toilettes, paillettes, mais ici,
Je suis la seule en canitie…

Cette semaine, c’est la Féria
Tous font la fête à Marbella ,
Jeunes et vieilles, petits et grands.
Robes gitanes à volants,
Les talons frappent, les mains en l’air,
Matrones aux hanches débonnaires,
Tailles fines des jeunes filles
A l’ éventail et en mantille.
Et demain pour le défilé,
Les caballeros seront prêts.

La Sierra veille sur la mer,
Mosaïque de tous ses verts,
Arbres du soleil, oliviers,
Palmiers, yukkas, bananiers…
Ou volubilis aux fleurs rouges..
Même les lézards ont la queue rouge !
Village andalou au soleil,
Vieilles ruelles, quelle merveille,
Maisonnettes blanches, cimetières
Tout éblouissants de lumière.

Les promeneurs du front de mer,
Vers les strings et les seins à l’air,
Détournent forcément les yeux :
Marcher en crabe, c’est dangereux…
Sur le sable, petits moineaux
Deux, puis un troisième jumeau !
Ma horchata bue sur la plage,
Comme je n’aime pas la nage,
Je marcherai vers le soleil,
Bronzer mes jambes jusqu’aux orteils.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home