poirebellehelene

... au caramel poivré

mercredi, novembre 07, 2007

Babillage

Jacques Prévert m’a dit : le bonheur est dans le pré, cours y vite : je me suis étalée, la tête la première dans une bouse de vache, c’est ce qu’on appelle se prendre une tarte à la crème.

Maintenant, j’aborde les prés en douceur par les chemins de randonnée.

Rouges les feuilles des érables, mouillés les sentiers, les randonneurs d’aujourd’hui sont plutôt des flâneurs : le babillage fait la nique à la marche.

Le babillage, premier don du créateur à l’enfant, langage régressif à forte connotation affective, badinage qui ne prête pas à conséquence, gazouillis qui rivalise avec la jacasserie des pies dans les prés.

Comme on dit, les langues vont bon train, les pieds ont du mal à suivre.
Papotage, bavardage, bientôt radotage… les langues s’accordent au rythme de la marche, les voix se mêlent et s’entremêlent, péremptoires ou amicales, aigües ou chuchotantes, chantantes et enjouées.

Très instructif, le babillage : Même si je décide de ne retenir que les histoires drôles et les recettes de cuisine... Je dois de temps à autre me mettre à l’écart pour reposer mon intellect submergé….

Le bonheur est dans le pré.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home